• La vie du sol

     

    Pourquoi labourer est inutile:

    Décompacter et aérer le sol, infiltration de l'eau et des nutriments

    tout est automatique


    Les insectes et micro organismes vivant dans le sol creusent des galeries et amènent de l’oxygène. L'eau de pluie va s'infiltrer dans le sol par ces galeries ainsi que le long des racines mortes et vivantes qui sont dans le sol. Les nutriments (issus du compost et autres matières organiques) vont également entrer dans le sol par ces voies et par le travail des organismes du sol.

    La nature le fait, il est donc inutile de faire le travail a double.

     

    En plus d’être inutile, labourer peut être contre productif, en réduisant, a terme, la fertilité du sol.

    Plus un sol contient de vie, plus il est dit fertile:

    la nature travaille pour nous, même quand on dort...

     

    (cliquer pour agrandir)

    La vie du sol

     

    En effet, le laboure tue une bonne partie des organismes du sol en les sortant de leur milieu:

    alors qu'ils ont besoin d'ombre et d'humidité, ils se retrouvent hors du sol, exposés a la sécheresse du soleil.

    Le labour a en plus le défaut de déstructurer leur habitat et sources d'aliments (racines,..).

    A titre d'exemple, et de modèle a observer, la foret offre un sol très fertile, un humus de haute qualité, alors que personne n'y laboure, n'y apporte du compost ou d'arrosage.

    La nature travaille, il suffit de la laisser faire.

    Même un terrain abandonne est plus riche en vie qu'un sol qui vient d’être labouré.  Mieux vaut donc laisser son terrain tranquille que de s'acharner à retourner le sol.

     

    On peut aussi accélérer le processus naturel.

    Pour favoriser la vie de son sol, et donc sa fertilité, il faut augmenter le nombre de micro organismes qui y vivent. Pour cela, on va augmenter ombre et humidité, avec des feuilles mortes (une bonne couche de 30 cm comme en foret), ou pailler, mulcher, avec des brindilles, branches, ou couvrir le sol de mulch vivant: "mauvaises herbes", légumineuses (le trèfle en est une sorte, les lentilles et pois-chiche aussi).

    Et on peut profiter d'une canopée de grand arbres créant également de l'ombre. L'ombre est utile pour cultiver selon les espèces, il faut trouver l’équilibre entre trop de lumière qui brûle ou dessèche les plantes et pas assez de lumière.


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , ,